Quel est le type de sol de votre jardin ?

Pour savoir quelles sont les plantes qui conviennent le plus à votre jardin, il est indispensable pour vous de déterminer quelle est d’abord la nature du sol. En effet, les sols varient en fonction des régions ce qui fait que certaines plantes vont se développer sans mal sur vos terres quand ce ne sera pas le cas pour les autres. Mais comment reconnaitre le type de sol ? Nous vous proposons aujourd’hui cet article afin de vous donner quelques indications en la matière.

Un sol sec ou un sol argileux

               La première impression que l’on a avec un sol sec, c’est que c’est un sol argileux alors que ce n’est pas le cas. Bien sûr, avec ce type de sol, on n’y voit pas souvent l’eau remonter, or ce n’est pas un sol argileux, car quand on creuse dedans, l’intérieur se trouve être très frais si la surface est plus sèche. Pour profiter de ce type de terre, il est donc judicieux de choisir des plantes à enracinement profond.

               Nous avons ensuite le sol argileux, je pense que tout le monde peut aujourd’hui reconnaître ce genre de sol à la couleur, même si celle-ci varie le plus souvent entre le brun et le noir en passant par le presque violacé.

               Quand le sol argileux est humide, il est gluant et colle beaucoup. Quand il est sec, il se transforme en une croûte sèche. L’avantage de ce type de sol c’est qu’il est très riche bien que difficile à travailler dans les premiers temps. Je vous conseille d’utiliser l’humus et le sable pour le rendre plus meuble.

Sol humide et sol caillouteux

               Reconnaître un sol humide n’est pas difficile, ce sont celles qui retiennent l’eau sans pour autant être imperméable évidemment. Il est facile de créer des jardins sur un tel sol en général, surtout qu’il existe de nombreuses plantes amatrices de ce type de terrain.

               Je vous conseille quand même de faire en sorte que l’eau s’écoule si elle est trop gorgée d’eau. La mise en place d’un réseau de drains disposé en écaille de poisson et s’évacuant vers un fossé ou un ruisseau proche est une solution que vous pouvez adopter.

               Enfin, il y a le sol caillouteux, celui dans lequel on retrouve beaucoup de cailloux bien évidemment. Cela représente néanmoins certains avantages, dont ceux de rendre le sol plus lourd, mais aussi plus perméable. Les cailloux sont cependant inutiles, aussi je vous recommande de toutes les enlever, sauf peut-être à certaines parties du jardin comme la pelouse par exemple.

Latest Comments
  1. Pierre-Emmanuel

    Merci pour ces indications. En effet, le choix des graines à planter dans un jardin ou dans un potager va forcément dépendre de la nature de votre sol. Si vous ne savez pas comment les différencier, demandez à un jardinier de vous donner un coup de pouce.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *