Quels sont les différents tubes utilisés en plomberie ?

Indispensables à l’alimentation en eau, les tuyaux servent également à l’évacuation des eaux usées. On parle aussi de “tubes”. S’ils ont tous les mêmes fonctions, leurs caractéristiques dépendent du matériau de fabrication. Zoom sur les grandes familles de tubes disponibles sur le marché.

Le tube en cuivre

Malgré l’apparition des matériaux modernes, le cuivre n’a pas perdu ses titres de noblesse. Il est d’ailleurs très apprécié dans la création des réseaux de froid et de chauffage ainsi que pour le circuit dédié à l’eau chaude sanitaire (ECS).

Il en existe plusieurs sortes, à adapter aux besoins du chantier.

Le tube en cuivre écroui se présente sous la forme de barres rigides. La longueur la plus courante est de 5m mais on trouve également des modèles de 4 m, 3 m ou 2,5 m.

Le tube en cuivre recuit est vendu sous forme d’une couronne (enroulé sur lui-même donc), d’une longueur de 25 m ou 50 m. Il est principalement utilisée pour les tuyauteries encastrées et enrobées.

Il y a aussi le tube en cuivre pré-gainé qui est disponible sous forme de couronne et de barre. Comme son nom l’indique, le tube est entouré par une gaine qui lui offre une protection adéquate contre la condensation, les chocs mécaniques ainsi que les agressions chimiques.

Enfin, le tube en cuivre pré-isolé vendu sous forme de couronne ou de barre est protégée par une mousse polyuréthane qui se charge d’isoler le tube. Une gaine est placée autour de cette mousse. C’est une technique de conception qui optimise la conservation des calories présentes dans le fluide circulant dans la tuyauterie.

Le tube acier

Disponible sous forme de barre de 6,4 m ou 6,5 m, le tube est fabriqué à partir d’une feuille d’acier qui a été roulée avant d’être soudée. Il en existe deux sortes.

Pour le chauffage, on utilise donc le T.A.N. ou tube acier noir qui doit non nom et sa couleur à la couche de calamine qui le recouvre pour le protéger de la rouille.

Pour les installations sanitaires, on utilise plutôt du T.A.G. ou tube acier galvanisé qui doit son aspect brillant au traitement au zinc qu’il a subi.

Le tube multicouche

Le cœur d’un tube multicouche est conçu en aluminium qui conserve la forme qui lui est donnée lors du façonnage. Deux couches de polyéthylène préalablement collées sont ensuite posées par-dessus. C’est désormais le type de tube le plus fréquemment utilisé dans le domaine de la plomberie.

Comme les autres tubes, celui que l’on appelle multicouche est disponible en plusieurs variantes.
Le tube nu en couronne peut mesurer de 25 m à 200m. Les plombiers s’en servent essentiellement pour réaliser des réseaux cachés. Selon les besoins, il est envisageable d’utiliser un redresseur pour façonner en barre rectiligne pour une pose en apparent.

Le tube nu en barre peut mesurer 3 m, 4 m ou 5 m. Parfaitement rectiligne, il se destine à une installation en apparent plus esthétique qu’un tube multicouche nu en couronne redressé.

Le pré-gainé est entouré d’une gaine qui protège le tube multicouche tout en lui permettant de se dilater librement. La gaine favorise également le repérage des éventuelles fuites puisqu’elle se charge de faire refouler l’eau vers les zones visibles.

Pour finir, le pré-isolé sert à protéger la canalisation contre les déperditions de chaleur. Ce tube multicouche est de ce fait un allié de choix pour les systèmes de chauffage (hors plancher chauffant) et de production d’ECS. Par ailleurs, la présence d’un isolant offre une protection efficace contre le gel.

Chaque tube possède ainsi de réels avantages. Le plus simple est de vous fier à l’expertise d’un plombier qualifié comme ceux de Belmard-Batiment pour identifier celui qui s’adaptera à votre logement et aux utilisations que vous prévoyez.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *